Engie créateur de chômage

Download PDF

En France, le groupe Engie annonce la suppression de 1 900 emplois d’ici 2018. En Belgique, 116 cadres et employés sont poussés dehors via des départs à partir de 53 ans. Le gouvernement français, principal actionnaire d’Engie, laisse faire. Le gouvernement belge qui prétend maintenir les travailleurs âgés au travail, ne proteste pas non plus. Les pressions, les sanctions, c’est pour les chômeurs, pas pour les licencieurs…