Leurs hausses sont nos baisses

Download PDF

70% des entreprises cotées à la bourse belge Euronext ont augmenté leurs dividendes pour 2016. En moyenne (en comptant donc les 8% des entreprises qui les ont baissés et les 22% qui les ont laissés inchangés), les dividendes ont augmenté de 5,6%.

L’évolution a été similaire pour les rémunérations des PDG des entreprises du BEL 20 (19 grandes sociétés cotées en bourses servant d’indice) qui ont augmenté de 5,24% en moyenne.

Pourtant dans le même temps le PIB (la masse totale des richesses créées) n’a crû que de 1,3%. L’argent qui va vers les actionnaires et salaires des PDG a donc dû être volé quelque part !

Il n’y a qu’à regarder nos fiches de paye gelées depuis 2011, et les fins de mois qui tombent de plus en plus tôt pour percer le mystère : leurs profits augmentent parce que nos salaires et pensions diminuent !