Pyongyang vend des esclaves. Qui les achète ?

Download PDF

50 000 travailleurs nord-coréens sont loués par le régime à l’étranger, pour travailler dans les secteurs du textile, de la mine et de la construction, rapportant à leur état 1 à 2 milliards $ par an. Payés par qui ?

En Pologne par exemple, 800 entreprises européennes, américaines ou asiatiques emploient des travailleurs nord-coréens. Les passeports de ces travailleurs sont conservés par l’employeur. Leurs conditions de travail sont particulièrement pénibles : 12 heures par jour, six jours par semaine. Elles sont aussi dangereuses. L’un de ces travailleurs est mort brulé récemment, parce que son patron lui avait fourni un vêtement de travail en fibre synthétique pour effectuer un travail de soudure.

Les gouvernements et media occidentaux dénoncent la dictature sanglante en Corée du Nord, mais pas le quasi esclavage des travailleurs nord-coréens par les firmes occidentales.