Syrie : la prison des horreurs

Download PDF

Une enquête réalisée par Amnesty International révèle qu’entre 2011 et 2015, entre 5 000 et 13 000 opposants au régime de Bachar al-Assad ont été pendus dans la prison de Seydnaya, au nord de Damas.

Ils n’avaient droit qu’à un jugement sommaire, dont l’issue était toujours la même : passage à tabac et exécution en pleine nuit ou à l’aube, par groupe de dix.

C’est avec ce régime de tortionnaires que les grandes puissances entendent rétablir un semblant de paix dans ce Moyen-Orient où leurs intérêts économiques sont si grands. Et peu leur importe si les affaires reprennent sur un champ de cadavres.