Hold-up à la Poste !

image_pdfimage_print

La vente des actions de BPost rapportera au groupe financier CVC Capital Partners près de 1,5 milliards €, soit un bénéfice de 300% réalisé en 8 ans à peine !

Pour atteindre ce résultat, l’ex-patron de la Poste Johnny Thijs a fermé des centaines de bureaux de Poste pour vendre les bâtiments, supprimé près de 18 000 emplois remplacés en partie par des « facteurs low-cost » à 9 € brut de l’heure. A cela s’ajoute la pression des cadences de travail introduites entre autres par les sinistres systèmes « Georoute » qui ont augmenté les cadences de travail de 85 %.

Gauche et droite amusent la galerie avec le pourboire (certes gras) de l’exécuteur de basses œuvres, mais couvrent les capitalistes qui empochent le pactole.