Les cadeaux aux actionnaires ne garantissent pas nos emplois

image_pdfimage_print

Les trois Régions bruxelloise, flamande et wallonne, sont, paraît-il, en pourparlers avec Audi sur la hauteur des avantages dont Audi pourra profiter, si l’entreprise continue à y produire des voitures. 27 millions seraient déjà accordés… Et les porte-parole politiques de se vanter de faire quelque chose pour l’emploi !

Mais Ford, Opel, ArcelorMittal, VW (et la liste est encore longue)… ont également reçu des subventions publiques importantes, ce qui ne les a pas empêché de licencier, voire de fermer quand ils pensaient pouvoir faire plus de profits autrement.

Pour empêcher les patrons de licencier, il n’y a qu’un moyen : des luttes suffisamment nombreuses et déterminées pour qu’aucun patron n’ose encore prononcer le mot « licenciement ».