Les derniers articles

image_pdfimage_print

Pénurie de main-d’œuvre ?

En ce moment, le patronat déclare 172 437 emplois vacants… pour 561 649 demandeurs d’emplois (sans compter ceux qui ne sont plus considérés comme tel, mais qui n’ont quand même pas de travail). En Wallonie, pour un poste vacant (dont personne n’indique s’il s’agit d’un contrat intérim ou CDI et pour quel salaire), il y a 6,6…

Travailler moins pour travailler tous !

Quant à celles et ceux qui ont encore un emploi, leur charge de travail augmente bien souvent au-delà du physiquement et psychiquement supportable, notamment sous la menace du chômage. Alors il n’y a qu’une seule solution : il faut imposer la répartition du travail entre tous, sans perte de salaire, en prenant sur les profits faramineux…

La relance… des profits

Au deuxième trimestre 2021, les bénéfices nets des entreprises belges cotées en bourse ont bondi de +160%. Comment ? Notamment grâce aux fonds de relance de l’Union européenne, en plus de la surexploitation des travailleurs.